Nouvelles

Précédent

Nouvel espace d’expositions de Sant Salvador

09.02.17

Le Pavillon de Sant Salvador, dernier bâtiment restauré de l’Enceinte moderniste, accueille un nouvel espace d’expositions de Sant Pau.

Les deux étages du bâtiment aident à différencier clairement les langages qui expliquent les deux axes thématiques de l’espace : l’histoire de l’Hospital de la Santa Creu i Sant Pau depuis ses origines (1401), d’une part, et l’hommage à la figure de l’architecte Lluís Domènech i Montaner, d’autre part.

La visite commence au sous-sol, auquel on accède par les tunnels. Une première projection sur un écran panoramique situe le visiteur dans les principaux contenus de l’exposition qu’il trouvera ensuite dans le pavillon : l’hôpital dans l’histoire de la médecine à Barcelone ; le legs de Pau Gil et la contribution de la société civile catalane à l’Hospital ; et la créativité de Lluís Domènech i Montaner au service du nouvel Hospital de la Santa Creu i Sant Pau.

L’itinéraire dans le sous-sol suit un rythme chronologique. Il permet de voyager dans l’histoire, depuis le premier hôpital unifié dans le quartier du Raval en 1401 (Santa Creu) jusqu’au XXIe siècle. Des vitrines avec du matériel, des panneaux d’information, des maquettes et des écrans servent à présenter une partie de la riche collection patrimoniale conservée.

L’étage supérieur permet d’approfondir de manière singulière le personnage et l’œuvre de Lluís Domènech i Montaner grâce à une installation d’auteur. Il s’agit de la recréation contemporaine de la structure d’un dragon, motif caractéristique de l’iconographie au fil des temps que les modernistes ont revisité. Combinée avec des ressources audiovisuelles, l’installation permet d’approfondir trois aspects essentiels de Domènech i Montaner : l’érudit, l’architecte et l’idéologue.


Un exemple de récupération patrimoniale

La réhabilitation du Pavillon de Sant Salvador a été effectuée en deux phases. Au cours d’une première étape, on a effectué la consolidation structurelle du bâtiment et la réhabilitation des façades et des toitures. Ces premiers blocs de travaux ont été dirigés par Carles Gelpí de 2BMFG-Arquitectes.

Par la suite, une Union temporaire d’Entreprises (UTE), constituée de 2BMFG Arquitectes, a réalisé la restauration des intérieurs, avec Ignasi Cristià, scénographe, qui a été responsable de la proposition d’expositions.
Comme cela s’est produit durant la restauration d’autres bâtiments de l’Enceinte moderniste, le Pavillon de Sant Salvador non seulement a récupéré sa valeur artistique et patrimoniale sinon qu’il s’est doté des plus modernes mesures d’efficience et de durabilité énergétiques.